Retrouvez moi sur :

Etienne Schwarcz | Biographie
16394
page,page-id-16394,page-template-default,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-9.1.3,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive

Biographie

Etienne Schwarcz est un artiste pluridisciplinaire, autodidacte. Il commence sa vie artistique dès son enfance comme musicien. Il devient rapidement compositeur-performer. En 1979, il rencontre le monde de la danse. Il se consacrera presque exclusivement à la rencontre avec le corps « sensible », le corps « en état de danse » à partir de 1981 lors de son emménagement à Montpellier.

 

Il crée ensuite des spectacles avec de nombreux chorégraphes, dont il signe les musiques. A cet effet il sillonne l’Europe, l’Asie, les Amériques, l’Afrique.

eschwarcz

 

Compositeur, mais avant tout « homme d’image », il hésite durant l’adolescence à se lancer dans une carrière de photographe. C’est la musique qui l’emportera par l’immersion dans le monde de la danse, les corps en mouvement, le « corps sensible”.

 

Il reviendra à l’image au travers de ses nombreuses collaborations avec des chorégraphes entre 1985 et 2005, mettant son regard au service de la scénographie, la dramaturgie des pièces auxquelles il collabore.

 

En 2000, il loue une église moderne inutilisée se situant dans une enclave gitane, un territoire-ghetto au sein de la ville de Montpellier. Il la transforme en lieu artistique pluridisciplinaire ouvert sur son quartier d’implantation. La Chapelle est née.

 

Il se remet à la photographie, qui devient au même titre que la musique un levier d’intégration dans la communauté gitane. Ainsi se met en place, tout naturellement au service d’abord d’une photo captation de moments de vie et de mémoire, sa série Mémoires Gitanes , qui sera présentée dans des Maisons d’Agglo, des Maisons pour Tous, des Médiathèques.

 

Toujours à l’écoute de l’autre, ouvert à la rencontre des cultures autres, qui lui permettent d’affiner le questionnement sur ses propres origines, Etienne Schwarcz mettra toute son énergie dans le projet de la Chapelle. Véritable lieu artistique expérimental, la Chapelle est axée sur la relation entre l’artiste et le public. Durant 15 ans, Etienne délaisse donc la diffusion de son propre travail artistique. La fermeture du lieu en 2015 lui permet de se recentrer vers la diffusion et l’exploration de son propre travail artistique, qu’il n’aura jamais abandonné, mais au contraire inscrit dans les activités de la Chapelle.

 

Dès 1983 avec l’avènement de l’ordinateur “grand public”, Etienne Schwarcz s’accapare des outils numériques, d’abord en musique, ensuite au service de l’image. Cela l’amène tout naturellement à développer dès 2013 la création en peinture numérique en s’appuyant sur ses propres photos.

 

Aujourd’hui il poursuit sa vie artistique en développant différents projets dont l’exposition de peintures numériques : [coming out / coming back] du 18 mars au 8 avril 2017 à la Gazette Café à Montpellier.